imgresLe roman se passe au Botswana, en Afrique. Precious Ramotswe, dite Mma Ramotswe, décide de rélaiser son rêve : ouvrir la première agence de détective féminine dans son pays. 

Ma première victoire : c'est le premier livre que je lis en anglais !! Le vocabulaire et le style ne m'ont pas posé de problème, c'est relativement abordable et agréable à lire. J'ai bien aimé les personnages, l'ambiance du livre ; on a bien la sensation d'être en Afrique, et ça, c'est agréable.

Il y a juste une chose en fait qui ne m'a pas plu et elle est de taille malheureusement : les enquêtes de Mma Ramorswe sont multiples et ne durent que le temps d'un chapitre. Ainsi, aucune "grande" enquête structure le roman, ce que je trouve dommage, car l'auteur aurait pu approfondir certains personnages.  
Les petites enquêtes étaient certes très courtes, elles étaient cependant intéressantes et drôles. La dernière, celle qui se veut être la plus importante, apparaît dès le premier tiers du livre ; mais elle met beaucoup de temps à s'installer...
Ce que je repproche au livre était peut-être voulu par l'auteur. C'est le permier tome d'une série, on assiste donc à la mise en place du commerce de Mma Ramotswe ; mais je ne compte pas poursuivre immédiatement par la suite. J'ai choisi de suivre une autre série du même auteur, toujours en anglais : 44 Scotland Street. 

((information de dernière minute : Sharon me dit que ce tome était initialement prévu pour être un recueil de nouvelles. En tant que recueil alors, il est très bien, car les personnages restent identiques. Je creuserai tout ça et modifierai ma note si besoin est.))

Par contre, détail assez futile en apparence mais tout de même important quand on passe deux semaines avec le dit livre, l'édition est très agréable. Les pages, jaunies, facilitent la lecture et j'ai aimé la couverture.

Challenge-anglais

Plaisir de lecture : 7/10