Quelques nouveautés qui ont rejoint ma PAL, plus optimistiquement nommée PAP (Pile à Promesses) :

imgresLe Pingouin de Andreï KOURKOV ; alors celui-ci, je le croisais de temps en temps en librairie. La couverture est attrayante (on se rend ainsi bien compte de l'importance que revêt cette dernière finalement et combien elle joue dans notre décision d'achat), le résumé gentiment déjanté, et je conservais ce titre comme idée de cadeaux, ou lecture d'été. C'est finalement la deuxième hypothèse de cause d'achat qui l'a emportée ; je ne sais pas si vous vous permettez de temps en temps d'acheter un roman juste "comme ça", parce qu'il vous a tappé dans l'oeil, là, tout de suite, et que votre achat ne répond à aucune action antérieure. Vous flânez dans la librairie, vous le remarquez, et sans plus vous encombrer d'un laïus sur le nombre toujours aussi "sauvage" de votre PAL, vous le ramenez chez vous, et vous l'entamez. Voire vous le dévorez. Voilà, tout simplement. Il ne restera pas à moisir dans la bibliothèque, il est tout de suite choisi, tout de suite lu, même pas la peine de rajouter le titre dans la liste. Et c'est le charme de l'été pour moi : on a le temps, on lit. Justement j'avais adoré les sacs de LivredePoche, "Je ne bronze pas, je lis", avec la fille en maillot de bain à pois, jambes relevées, bras tenant un livre au dessus de sa tête...mais oui mais on bronze ET on lit, c'est ça la magie de la plage :P Quoique des fois, le soleil nous transforme en légume, et plus moyen d'ingurgiter la moindre phrase en plus. Donc pour en revenir aux lectures, les vacances d'été sont pour moi source de totale liberté, non seulement dans l'organisation de la journée (qui va se solder par réveil très tôt, lecture, cuisine, bronzage, sortie, lecture, cuisine, film, lecture ; ou quelque chose de très ressemblant^^), mais aussi dans le choix du roman ; à savoir, un pioché dans la PAL, au hasard de ma main chanceuse (je l'espère) ou pioché dans la PAL de la librairie ;D Voilà donc comment Le Pingouin a atterri chez moi, et c'est avec délectation que je savoure ce roman très frais :)

9782070446926

La vie très privée de Mr Sim de Jonathan COE ; même principe que pour Le Pingouin, je l'ai croisé quelques fois ; mais celui-ci a aussi fait son apparition dans la blogosphère, j'ai pu recueillir quelques avis, mais l'histoire me reste très vague..et c'es très bien comme ça ! L'auteur a une certaine renommée, on a Testament à l'anglaise à la maison, c'est donc une garantie d'un texte de qualité. Mais je l'avoue, la première fois que ce roman  a occupé quelques pixels de mon écran, je ne connaissais pas du tout l'auteur ; c'est donc vierge de toute influence que j'ai innocemment recueilli les permières opinions. Et puis finalement, les mois passent, l'idée aussi, la vie continue, et bon nombre de titres de livres tombent ainsi dans l'oubli. Mr Sim a cependant remonté l'abîme de l'oubli ^^. Et puis enfin un dernier commentaire, celui d'une amie, qui se résume en trois mots -ouais, pas mal !-  et qui m'ont amplement suffit, en considérant la-dite amie, ses habitudes, et ses épanchements livresques x) La vie très privée de Mr Sim est donc un roman pour les vacances également (bien occupées ces vacances, je prévois  tellement de choses, mêmes petites, car l'ai ainsi la sensation de les tirer vers moi et de réduire l'espace qui m'en sépare !!). 

imgresSur la route de Jack KEROUAC ; je garde un vague souvenir de l'avoir vu en librairie ; non, quand ce roman m'a vraiment arrêtée et fait penser à lui, ce fut quand le film était annoncé ; je ne suis pas fan de Kristen Stewart (je n'ai d'ailleurs pas du tout aimé son rôle dans Blanche neige et le chasseur), l'histoire ne m'a pas captivée, mais il se dégageait une certaine ambiance. On comprend pourquoi ce titre m'était complètement sorti de la tête jusqu'à ce qu'il recroise ma route, cette fois-ci bien plus  brutalement ; ce fut par l'intermédiaire d'une lecture : Le Club des Incorrigibles Optimistes, que j'ai terminé recemment. Camille, une amie du héros, le recommandait tellement chaudement, et le passage proposé  était tellement beau et pur, que cette fois-ci chaque mot du titre s'est gravé dans ma tête. De plus, le principe d'écriture du-dit livre est vraiment très original : une bande de 40m de papier, roman écrit sur la route donc. Ces routes américaines sont vraiment incroyablement étonnantes : lors de mon voyage aux states il y a 3 ans, nous avions parcouru un bout de la route 66, et même les autres, moins mythiques, nous coupaient le souffle : à perte de vue, elles s'étalent comme des langues de bitume, chauffées au soleil, donnant une impression d'infini. Cette sensation, je pense que je vais la retrouver dans ce roman, avec une atmosphère bien singulière qu'il me tarde de découvrir...

imgres_1Karoo de Steve TESICH ; Alors celui-ci, véritable ovni, il ne doit sa bonne fortune qu'a La Grande Librairie. La dernière fois, des auteurs étaient réunis pour parler de leurs coups de coeur français ou étrangers, classiques ou contemporains ; extrêmement intéressant donc ! Unanimement, tous ont choisi Karoo dans la catégorie des romans étrangers contemporains...alors je me suis dit qu'il devait bien avoir une raison...alors voilà il est là, je ne sais pas pendant combien de temps, mais il est là ^^ A vrai dire, je   sais à peine de quoi il parle...et finalement j'aime cet état d'esprit : tout ignorer pour tout découvrir ! On entre, on tatonne, on ne  connaît rien, on est donc attentif au moindre détail...c'est une autre vision de la lecture, que j'aime vraiment ! et que j'adopte de plus en plus...alors je pense que pendant les vacances, une envie brusque et complètement infondée me fera lire la première ligne et m'embarquera dans cette histoire prometteuse. 

 

Côté cuisine, quelques recettes me font de l'oeil... : 

le cake abricot pavot (sans beurre), parce que le pavot, j'adore : ces petites graines qui craquent, et qui sentent tellement bons...(petit délire personnel : leur odeur me fait penser à la pâte à modeler XD). L'abricot est un fruit que j'affectionne aussi : tout doux, d'une belle couleur veloutée, et si bons, si moelleux et juteux quand ils sont mûrs.... que plus j'y pense, plus je me dis que ce cake n'attend que moi, surtout qu'il n'a pas de beurre :P Recette trouvée sur Biorecettes.

Note : Ca y est, testé ;)) Alors, déjà, côté cuisson, un mot : l'horreur. Je l'ai sorti vite du four, car en fait je comptais l'apporter en contribution à un grand goûter musical mais malheureusement ça n'a pas été possible : au démoulage, la moitié s'effondre et s'avachit misérablement sur le plan de travail comme ma mine -déconfite. Car la moitié de l'autre moitié s'accroche au moule retourné et la dernière moitié coule -crue- reliant le gâteau, ironiquement, cyniquement, tous les adverbes que l'on peut trouver pour dire que ce fut affreux. Bref, je remets tout, au four, pour BEAUCOUP de temps...je le resors (je ne sais plus au bout de combien de minutes interminables) et ça a l'air bien. Mais pas présentable, absolument pas, aucune chance. Alors je le laisse à la maison.
Et quand je reviens, la moitié est déjà partie. Pillée. Car ce cake est délicieux. Excellent. Craquant par le pavot. Fondant par l'abricot. Subtil par l'amande. Beau. Beau. Inespérément beau. Et bon...mmmm...A ajuster. A refaire. A se régaler !

cake_abricot_pavot

les rubans de kiwi qui piquent, pour leur originalité ! Ben oui, pour moi les "délices déshydratés" sont tous nouveaux dans mon vocabulaire !! Je me souviens  des rubans bien industriels que l'on voyait quand j'étais petite...ça ne me donnait guère envie...mais cela, vraiment, ils sont tellement beaux, et tellement mignons, qu'à part laisser le four allumé aussi longtemps, et devoir surveiller (et donc rester à la maison), je n'ai qu'une hâte, les réaliser et les réussir :P Recette tirée du livre Délices Déshydratés de Linda Louis.

Note : bon...ce n'est pas demain la veille...car le four doit rester longtemps allumé...et je renacle à attendre tant de temps...et le beau temps semble loin...mais c'est une recette qui a l'air bien pétillante !

grand_rubanrvb

...et d'autres qui ont déjà fait leurs preuves, avec succès ! 

La salade melon haddock, très fraîche, tout simplement parfaite pour un repas léger. Vraiment une recette à conserver, déjà faite deux fois, deux fois adorée !! A la place de l'huile, du basilic et des baies roses, on a préféré mettre des graines de courge, tout simplement ; les pignons de pain ont été mis crus. 
Recette inspirée du blog culinaire B comme Bon (photo tirée du site)

77001350

La quête du Pain (fait en 2h15) (photo en attente d'être rajoutée, j'attends la bonne lumière :p, sachez juste qu'il est sublime, et que encore une fois, il a admirablement bien gonflé. Rien que l'odeur quand on le sort du four...on a envie de prendre son petit déj sur le champ ! ;))

Tous ceux qui s'essaient à la boulangerie rencontrent le même problème : la croûte et la mie du pain sont bien difficile à obtenir !! Alors pour nous se termine cette quête fructueuse et voici la recette de notre délivrance : 

Ingrédients (pour un grand pain):  1 sachet de levure de boulanger, 750 g de farine T80 (possibilité de faire un mélange de plusieurs farines (c'est encore mieux)), 200 ml de lait de soja350 ml d'eau, 3 cuillères à café de sel, graines. 

Dans une petite casserole, faites tiédir le lait et l'eau, puis versez dans un récipient et ajoutez-y la levure ; laissez environ 5 minutes. Mélangez la farine avec le sel et ajoutez au liquide. Travaillez très grossièrement la pâte avec une spatule mais sans pétrir : elle doit être très souple. Transvasez la pâte dans une cocotte en verre, saupoudrez-la de 1 cuillère à soupe de farine, laissez reposer 1h30 avec le couvercle. Allumez le four à 240°C mettre un bol d'eau au fond et enfournez pour 40 minutes.

source : blog végétarien Les ronds de carottes

Et pour ceux qui n'ont encore jamais essayé, cette recette est tellement facile qu'il serait dommage de se priver de pain fait maison !! :D

76969344Petites crèmes & cie

1 petit verre d'amarante, 2 verre et demi de lait de soja, 4 CS de sucre de canne bio, 2 bananes moyennes mures, 1 gousse de vanille

Versez l'amarante, le lait de soja et 2 CS de sucre dans une casserole à fond épais. Portez à ébullition et baissez le immédiatement le feu. Laissez cuire à faibles bouillons pendant environ 30 minutes, mélangez de temps en temps (à 28, j'ai estimé que ça suffisait amplement, la préparation commençant à attacher à la casserole).

Pendant ce temps, coupez les bananes en morceaux, versez les dans une poêle, ajoutez 2 CS de sucre, la vanille ; faites revenir pendant quelques minutes à feu doux (j'ai adoré l'odeur :D). 

Une fois que la l'amarante est cuite, ajoutez-y le mélange banane/vanille, versez dans des petits rammequins et laissez refroidir au réfrigérateur pendant 2 heures.

Une recette qui se décline à l'infini, au gré de ses envies ! Vite faites, bien faites, idéales quoi ^^

Recette inspirée de Biorecette (la photo vient du site, il s'agit de crèmes d'amarante à la prune et à l'amande)