13 octobre 2012

Irlande, nuit froide, Deirdre Madden

Chez elle, c'était un ciel immense ; c'était une terre pauvre, des champs plats bordés d'aubépines et d'aulnes. C'étaient des oiseaux en vol ; c'étaient des colonnes de moucherons s'élevant comme de la fumée par un crépuscule d'été. C'était une eau grise ; c'était un vent fou ; c'était une solide maison de pierre, où le silence était troublant.Cate rentrait chez elle. Il s'agit ici d'un roman d'atmosphère : l'action à proprement parler n'est pas très présente, et les souvenirs occupent la majorité du roman, ce qui d'ailleurs m'a... [Lire la suite]