24 avril 2013

Rue Sans-Souci, Jo Nesbø

"Lorsqu'il ouvrit les yeux le lendemain matin, ses idées étaient sans dessus dessous au milieu de fragments de rêves et d'éclairs de choses dont il se souvenait à moitié. C'était comme si quelqu'un était venu perquisitionner son cerveau en laissant éparpillé ce qui vaut été rangé dans dans tiroirs et des placards. Il vaut dû faire un rêve. Dans l'entrée, le téléphone sonnait sans discontinuer." Au départ, c'était une mauvaise idée. Et il faut dire que j'ai fait plusieurs erreurs concernant ce livre. La première, c'est de ne pas... [Lire la suite]
Posté par -Perrine- à 22:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 février 2013

Testament à l'anglaise, Jonathan Coe

Les Winshaws sont l'une de ces familles que l'on n'espère ne croiser que dans les romans. De l'arbre généalogique, rares sont ceux qui ne se montrent pas les auteurs de magouilles, d'agissements crapuleux, de fraudes innommables, ou de mensonges éhontés. Prenant essentiellement racine dans les années 1990, le récit s'intéresse davantage à la troisième génération : Tour à tour, ces 6 sangsues à forme humaine, comme les décrira plus tard leur oncle ou père Mortimer, sont mises en lumiere, au cœur de leur routine putride. Il faut dire... [Lire la suite]
05 janvier 2013

Trudi la naine, Ursula Hegi : un roman fort, une voix puissante

  « Enfant, Trudi Montag croyait que chaque être humain savait ce qui se passait dans la tête des autres. » Trudi Montag vit à Burgdorf près de Düsseldorf. Trudi est naine. Souvent seule, sujette à mille et une brimades, elle passe son temps à observer ceux qui ne la voient pas. Jour après jour, Trudi raconte les autres, leurs secrets les plus sombres et les plus inavouables. Au fur et à mesure que s’accroît le pouvoir d’Hitler, elle nous dit ce que chacun choisit de se rappeler ou d’oublier. La résistance à la barbarie pour les... [Lire la suite]
14 novembre 2012

Le Voleur de Bible, Göran Tunström

  Voici l’histoire de Johan, issu d’un milieu misérable et dépravé, qui deviendra l’un des plus savants érudits de son temps pour avoir eu l’invraisemblable projet de dérober la Bible d’Argent, un joyau conservé dans la chambre forte de l'université d'Uppsala. Mais cette histoire que Johan relate lui-même, à la manière d'une confession, il faut en quelque sorte la mériter. Vous qui allez vous embarquer dans ce livre -en vérité une nef des fous- sachez-le, il vous faut, en effet, abandonner ici vos attentes avec vos préjugés.... [Lire la suite]
13 octobre 2012

Irlande, nuit froide, Deirdre Madden

Chez elle, c'était un ciel immense ; c'était une terre pauvre, des champs plats bordés d'aubépines et d'aulnes. C'étaient des oiseaux en vol ; c'étaient des colonnes de moucherons s'élevant comme de la fumée par un crépuscule d'été. C'était une eau grise ; c'était un vent fou ; c'était une solide maison de pierre, où le silence était troublant.Cate rentrait chez elle. Il s'agit ici d'un roman d'atmosphère : l'action à proprement parler n'est pas très présente, et les souvenirs occupent la majorité du roman, ce qui d'ailleurs m'a... [Lire la suite]
05 septembre 2012

La reine dans le palais des courants d'air, Stieg Larsson (Millénium III)

Je comprends maintenant le succès de Millenium. Au début, il n'était pas évident. Même si l'enquête du premier tome était prenante, son originalité ne permettait pas d'expliquer l'engouement général pour la trilogie. Le tome 2 quant à lui relève plus d'une focalisation sur un personnage précis, à savoir Lisbeth Salander, et d'un perpétuel jeu de cache cache avec les autorités. Même si on en apprend plus sur le personnage, elle reste une ombre et c'est paradoxalement dans ce tome qu'elle est le plus absente. Au contraire, le... [Lire la suite]

14 août 2012

The Dark Knight Rises (Christopher Nolan)

 J'annonce quelques spoliers sur les deux precédents films.    Batman va mal. Après le deuxième épisode, c'est un homme reclu chez lui, en proie à des souffrances autant physiques que morales. Après les ravages causés par le joker et Harvey Dent, Bruce Wayne a la sensation d'avoir tout perdu, et pour cause : Rachel, la femme qu'il aimait, n'est plus, la réputation du super héros est définitivement salie au profit de ce fou de Dent. Mais la ville a besoin d'un symbole, d'une figure humaine, d'un nom auquel se... [Lire la suite]
Posté par -Perrine- à 14:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
12 août 2012

The dark knight (Christopher Nolan)

J'ai dû bien réfléchir avant de pouvoir me prononcer quant à ce film, puisqu'il s'agit quand même d'un monument du cinéma. Tant vanté, tant aimé. Pure merveille, meilleur film... Et moi qui, après l'avoir vu, reste sceptique. Cet entre deux dans les sentiments, le fait de ne pas savoir comment réagir...je déteste ça, car il m'est impossible de mettre des mots sur mon ressenti. Alors...même si mon avis ne compte pas tellement il est insignifiant, que la Terre ne s'arrêtera pas de tourner si je me décide, j'ai quand même un léger... [Lire la suite]
Posté par -Perrine- à 18:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
20 juillet 2012

La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, Stieg Larsson (Millenium II)

  Un sentiment étrange en refermant ce polar. Deuxième de la trilogie de Millenium donc. Lu presque immédiatement à la suite du premier, il n'est pourtant pas du tout dans la même lignée, Maggie m'avait prévenue. En effet, il s'agit ici d'une affaire plus interne, en cela que le personnage central de ces 652 pages devient Lisbeth Salander. Si sa singularité n'est plus à démontrer, elle ne fait cependant pas l'unanimité parmi les lecteurs, nombreux certes sont ceux qui l'aime ; en effet, la jeune femme, au physique de poupée... [Lire la suite]
Posté par -Perrine- à 18:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
09 juillet 2012

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, Stieg Larsson (Millénium I)

Qui vit dans le monde d'aujourd'hui n'a pu sciemment passer à côté du succès littéraire, médiatique et international de la trilogie Millénium. Ici s'est alors mis en branle, avec génie comme à son habitude, la mécanique bien rouillée et quasi-automatique maintenant de la démonstration pure et simple du caractère grégaire de l'être humain. A savoir, bestseller, premières ventes = redoublement des ventes, vite-il-me-faut-le-bouquin-que-tout-le-monde-s'arrache, véritable ébullition soudaine comparable à la vitesse grand V avec laquelle... [Lire la suite]