imgres_1Ok, on a tou(te)s un hobby qui est plus ou moins chronophage, embarassant, obsédant, voire carrément catastrophique au niveau des conséquences ; mais sincèrement rien ne peut égaler celui de Rebecca Bloomwood sur ce point-là !! Complètement caricaturée, sa situation est vraiment invivable, et la pauvre fille n'arrive JAMAIS à se contrôler, au point que de nombreuses fois, j'avais envie de la gifler !! Pleine de bonnes résolutions, se sermonant et s'exhortant à respecter son "régime", elle replonge de plus belle dans son addiction, et ne peut résister au moindre achat : Becky est une SHOPAHOLIC finie. Aucune chance de rédemption, le lecteur sait déjà qu'aucune mesure ne viendra à bout de ce cas désespéré. Sérieusement, parfois c'est assez pénible de la voir céder. Un peu de volonté !!!!! Mais sans cela, on ne rirait pas autant. Car oui, c'est un livre hilarant, des fois que l'on soit soi-même une personne modestement atteinte, raisonnable et totalement contrôlée mais tout de même un tout petit petit peu shopaholic. Rien qu'un peu (ne vous retournez-vous jamais pour voir une vitrine, n'éprouvez-vous aucun plaisir lorsque vous choisissez vos vêtements ?) et cela suffit pour rendre ce petit bouquin léger hilarant :) j'ai donc vraiment apprécié ma lecture et passé un très agréable moment en compagnie de cette fille gentillement déjantée mais pleine de bons sentiments ; son monologue intérieur incessant m'a beaucoup plu, mais il pourra en saouler beaucoup je pense. Personnellement, j'ai toujours 36 mille pensées qui tourbillonnent dans la tête (c'est pourquoi les parenthèses sont nombreuses par écrit comme oralement, et qu'il m'arrive assez fréquemment de passer du coq à l'âne au grand désarroi de mes interlocuteurs XD) alors imaginez-vous bien que les situations coquaces où Rebecca suivait ses pensées et les développait (pensée totalement superficielles, mais on ne va pas refaire la pauvre fille ;)) pour se faire interrompre en plein milieu, m'ont particulièrement enchantée !
La pauvre Becca se retrouve pourtant assez rapidemment au pied du mur : soucis financiers (exponenciels) qu'elle repousse le plus possible, quiproquos, malentendus, mensonges aux conséquences plus ou moins désastreuses...on se dit que l'auteur est bien gentille avec elle de la tirer d'affaire à chaque fois ! Heureusement, elle apprendra de ses erreurs et trouvera sa place ! Parce que je l'avoue, au début, l'héroïne m'était assez antipathique : la fille qui souhaite être riche pour se payer pleins de vêtements, tout en ne fichant rien, ça m'exaspérait assez ; son travail, très ennuyant, était complètement bâclé (j'espère que ce n'est pas trop proche de la réalité - -' ), ses mensonges de plus en plus gros la minaient de plus en plus...situation qui devient réellement impossible à un moment donné. Le récit est entre coupé de lettres de banques et autres rappels de la REALITE, mot qui lui échappe totalement, et, tandis qu'elle s'enlise avec application, le carcan se reserre. On finit par se demander comme Rebecca va s'en sortir...et son optimisme à tout épreuve me faisait vraiment envie !! Car il m'en faut beaucoup moins pour perdre le mien.
A la lecture de la 4° de couverture, on nous dit que l'héroïne souhaite séduire Luke Brandon, businessman riche, jeune et séduisant...mais...travailleur !!! Eh bien non pas du tout, ce roman EST VRAIMENT CENTRE SUR LA PERSONNE DE REBECCA BLOOMWOOD, sur sa psychologie, ses agissements, son caractère....bref sur elle. Et pas sur ses amours. Enfin dans la mesure où cela pourrait améliorer sa situation. Car son véritable amour, C'EST BIEN LE SHOPPING ^^ donc Luke Brandon est bien présent, mais son personnage n'est développé que vers la fin, quand justement son addiction la laisse un peu respirer ^^. C'est d'ailleurs assez étrange je trouve, qu'un homme comme lui s'intéresse à une fille comme elle. Incompatibilité totale à première vue !! Mais bon c'est un roman hein. On a le droit d'imaginer ce qu'on veut. Et on veut, oui, on veut vraiment qu'ils finissent ensemble. Parce que après tout, c'est les vacances, c'est le repos, c'est le côté fleur bleue qui ressort...c'est la détente ! Mais des péripéties quand même, et drôle s'il vous plaît ! Bien sûr on les a. Oui oui. On rit, vraiment. Mais à une condition : NE RIEN ESPERER DE CE LIVRE AVANT DE L'OUVRIR, le prendre comme il est. Car ce n'est pas de la grande littérature, s'entend. Juste un bon moment de passé :)
A vrai dire, j'ai préféré le film que j'avais vu il y a de cela quelques mois. Je le trouve plus construit au niveau de l'intrigue. Plus coloré limite. Plus proportionné. Enfin vous verrez :))

Plaisir de lecture : 8,5/10