Coucou !

Me revoici, année finie, concours passés, cours rangés, ...et même appart' rendu ! Une vie de PACES - Grenoble (P1 pour les intimes ;) ) n'est pas de tout repos et le temps m'a vraiment manqué pour passer par ici.
largeA vrai dire, j'ai eu beaucoup de mal à reprendre la plume, ou plutôt les touches du clavier,(concours fini le 22 mai), c'est un vrai carnage dans ma tête : tout est ankylosé, ficelé, formaté pour me pousser à travailler et à éviter de trop réfléchir au fait que pour l'instant, aucune vie en dehors n'est possible ou presque. Donc progressivement mes barrières internes s'effritent et me libèrent - mais si lentement. 
J'attends avec beaucoup d'impatience les résultats, qui seront publiés le 17 juin, et en attendant, je suis en état de flottement...je lis, en français et en anglais (déjà commencé ce dur travail l'an dernier, jamais mis aussi longtemps pour lire un livre ! ;) ), j'essaie surtout de ne pas trop penser, si vous voyez ce que je veux dire. Refoulement surtout, pour éviter de passer mes nuits à me ronger les sangs.
Donc j'attends. Et cette attente me prend tout mon temps ! C'est à dire que je me sens assez vide, en rééducation de la vie...des fois je lève les yeux et je me dis : où est mon bureau, mes livres...où suis je !
C'est un sentiment...très étrange...un peu comme une solitude intérieure, on ne se connait plus tout à fait, car jamais pris le temps de penser à soi et aux changements intérieurs que cette année a provoquée : plus tout à fait les mêmes réactions, les mêmes désirs, plus (du tout) la même endurance physique et mentale (pour celle-ci, ça s'observe surtout pour les relations sociales : aller vers les autres me demande encore plus d'efforts qu'avant...)


Mais voilà, je pense que je pourrai enfin me pauser la semaine prochaine (et enfin écrire), et me tourner vers quelque chose de concret. 

 

Je vous laisse avec cette belle phrase et vous souhaite une belle semaine :)